Accueillir et accepter ce qui est : un MUST pour la paix intérieure!

paix intérieure

En écrivant cet article, j'ai constaté que ma paix intérieure n’est pas aussi bien installée qu’habituellement. Suite au lancement du livre Adieu ego, bonjour Esprit, j’ai vécu plusieurs changements et de l’incertitude.

En toute honnêteté et transparence, je prends conscience que je n’accepte pas le déroulement de certains aspects du lancement du livre (entre autres, ma présence sur les médias sociaux – pas ma force! Une chance que j‘ai de l’aide!), que je résiste à la situation telle qu’elle est.

En effet, au lieu d’observer ce qui se passe sans jugement et de l’accepter, je me bats contre elle et je tente de la contrôler en posant des actions « forcées ». Pas de paix ou de fluidité!

Il n’y aucun problème à poser des gestes, par contre, à partir d’où? Du manque et de la peur (ego) ou plutôt la confiance et la paix (Esprit)?

Voici quelques conseils concrets basés sur mon expérience pour parvenir à mieux accepter ce qui est et donc à vivre davantage de paix intérieure. Cependant, pour maximiser votre lecture, je vous invite à réfléchir à une situation courante qui déclenche en vous des émotions « dérangeantes » afin de pouvoir pratiquer en temps réel. Vous verrez que ça vaut la peine!

Tout ce à quoi je résiste persiste

En résistant à la situation et à mon état d’être, ils persistent. Certes, ma présence sur les médias sociaux ne changera pas. Par contre, avec un état d’être calme et serein, j’aurai une vision claire des gestes justes à poser bien alignés sur qui je suis.

Pour y parvenir, j’observe la situation ainsi que mon sentiment de frustration libre de tout jugement. Puis, j’accueille et j’accepte ce qui est. Les faits : j’ai fait des choix dans le passé qui font qu’aujourd’hui : ce qui est, est. C’est ça qui est ça!

Le détachement favorise la clarté

Aussitôt, je ressens du détachement face à la situation ce qui me permet de commencer à passer de la culpabilité, de la peur et du manque (ego)  à l’amour et paix (Esprit).

Pratique : Pour votre situation et votre réaction, acceptez-les sans résistance ni jugement. Sentez-vous le détachement? C’est ce qui est. Tout simplement.

Il est fort possible que vous ayez un peu, ou beaucoup de résistance à accepter ce qui est ou encore que vous tentiez de vous battre pour la faire disparaître. Recommencez simplement l’accueil et l’acceptation sans vous juger ni forcer quoi que ce soit.

Notez que ce n’est pas parce que nous acceptons une situation que nous sommes en accord avec cette situation. Nous visons à changer notre perception et notre interprétation pour changer notre réaction. En l’acceptant tel qu’elle est, ce sera plus facile.

Un véritable accueil et l’acceptation de ce qui est installent un état de non-jugement et nous ramènent dans le moment présent où notre intuition saura nous guider vers le geste juste. L’ego perd ainsi de son emprise.

Quelques trucs pour nous aider à accueillir et accepter ce qui est :

1. Nous ne qualifions pas les choses de bonnes ou mauvaises, correctes ou incorrectes. C’est ainsi que nous observons sans jugement. Nous acceptons ce qui est! Ainsi, nous n’avons pas le réflexe de nous défendre, d’attaquer, de revendiquer, etc. La paix émerge!

2. Nous pouvons nous demander intérieurement : « Qu’est-ce qui se passe vraiment ici? Je suis prête à le découvrir pour ce que c’est réellement et à percevoir cette situation autrement. » Simplement en nous posant la question, nous nous détachons de la situation et de notre réaction pour l’observer, ce qui facilite l’acceptation de ce qui est.

3. Nous adoptons une attitude de curiosité en posant des questions avec un réel désir de comprendre la situation.

Notre interprétation et donc notre réaction viennent de nos jugements, non pas des faits

Il faut savoir que ce qui crée une charge émotionnelle, une réaction, c’est notre interprétation – c’est-à-dire nos jugements – des événements et non pas les événements eux-mêmes.

Comme nous avons un contrôle complet sur nos jugements, car ils proviennent de nos propres croyances, nous pouvons à n’importe quel moment changer notre interprétation de la situation. La maitrise de nos états d’être augmente. De la paix en perspective!

Voici quelques conseils pour faciliter la mise en pratique.

Conseil 1 : Ne pas nier ou rejeter vos émotions ou votre réaction.

Rien ne sert de nier nos émotions ou nos réactions, car tout ce que nous rejetons prend de la force. Principes à se souvenir :

Plus nous résistons à quelque chose, plus nous rendons cette chose réelle et forte. Tout ce à quoi je résiste persiste.

Plus nous nous battons contre une situation, plus nous renforçons la pulsion de nous battre contre elle.

L’acceptation sans résister permet de laisser aller notre jugement pour regarder les choses différemment et modifier notre interprétation et notre réaction.

Conseil 2 : Ne pas forcer des pensées ou des réactions positives.

Il importe de ne pas se « forcer » à avoir une réaction ou des pensées positives. Il faut plutôt utiliser cette réaction « négative » pour retourner à sa source (notre perception issue de nos croyances) et choisir de nouveau.

Ces émotions ou réactions « négatives » sont précieuses, car elles nous indiquent que l’ego est en charge et ce qui est en jeu. Ce sont nos appels à l’amour qui demandent notre attention.

Conseil 3 : Ne pas vous identifier à vos émotions.

Pendant l’observation, l’accueil et l’acceptation, il faut demeurer conscient de ses émotions et de ses sensations. On se laisse les ressentir sans leur laisser toute la place. On « ne rentre pas dedans » pour se faire toute une histoire dans sa tête. Si nous pouvons les observer, c’est que nous ne sommes pas ces émotions. Nous en sommes détachés. On est avec l’émotion, on la ressent, mais on n’est pas cette émotion.

Qu’en pensez-vous?

L’observation libre de tout jugement, l’accueil et l’acceptation sont les éléments de l’étape 1 du recadrage spirituel. Ce processus nous aide à passer de l’ego à l’Esprit. Il permet de quitter le monde du conflit, du manque, de la peur, de la culpabilité (ego) pour accéder au monde de l’amour, de la paix, de la sérénité, de la liberté (Esprit).

Dans de prochains blogues, je traiterai de chacune des 4 prochaines étapes du recadrage spirituel.

Vous avez envie d’apprendre d’autres pratiques utiles qui vous aident à accéder à la paix intérieure? Procurez-vous mon livre Adieu ego, bonjour Esprit. Vous y découvrirez la démarche complète du recadrage spirituel!

4 Comments

  1. Caroline Loiselle sur 18 mai 2017 à 10 h 58 min

    Merci pour cet article ! Une belle pratique sur l’acceptation et l’accueil.

    • Michèle Cyr sur 18 mai 2017 à 12 h 35 min

      Bienvenue Caroline! Au fil du temps, je conscientise à quel point cette pratique est essentielle, encore et encore!

  2. Ghislaine Labelle sur 24 mai 2017 à 9 h 38 min

    Super bel article Michèle, cela m’a énormément contribué, je pars en vacances ce week-end et ton livre sera avec moi. J’aurai enfin l’opportunité de le lire à tête reposée 🙂

    • Michèle Cyr sur 24 mai 2017 à 9 h 56 min

      Merci Ghislaine! Comme tu le verras dans mon livre, c’est vraiment le début du recadrage spirituel car lorsqu’on accueille et accepte, on ne juge pas, on ne rejette pas, on se bat pas contre ce qui se passe. Beaucoup de douceur et de paix s’installe. Parfait pour les vacances! Je t’en souhaite de merveilleuses. Bonne lecture et donne moi du feedback sur ta lecture.

Laissez un commentaire