Le recadrage spirituel en 5 étapes pour un retour à l’amour

heart shape for love symbols

Nous aspirons tous au bonheur, à la paix intérieure, à l’amour, à la joie dans notre vie et pourtant…nos états intérieurs sont souvent tout autre. Pourquoi en est-il ainsi?

Cela dépend tout simplement des lunettes à partir desquelles nous regardons la vie. Deux choix s’offrent à nous en tout temps :

  • les lunettes de la peur (issue de notre association à l’ego) qui suscitent des conflits intérieurs et des états émotionnels dérangeants, tels le manque, la colère, la peur, la culpabilité, l’insécurité, etc., et qui nuisent à notre sérénité.
  • les lunettes de l’amour (issue de notre association à notre Être) qui invitent l’amour, la paix, la joie, la sérénité, la liberté, l’abondance dans notre vie !

Malheureusement, nous choisissons trop souvent les lunettes de l’ego !

Comment choisir les lunettes de l’amour ? Pour y parvenir, je propose une pratique en 5 étapes : le recadrage spirituel, qui nous amène à porter un regard différent sur une situation « dérangeante » pour passer de la peur à l’amour et ainsi ressentir et réagir complètement différemment.

Tout part de nous

Le recadrage spirituel repose sur les deux principes suivants :

  • Notre bien-être, notre paix intérieure et notre sérénité ne dépendent pas de ce qui se passe à l’extérieur de nous ;
  • Notre bien-être dépend exclusivement de ce qui se passe à l’intérieur de nous.

En fait, c’est notre interprétation des événements extérieurs qui affectent notre réaction et, par extension, notre paix intérieure. Un événement déclenche en nous une réaction en chaîne :

événement ←perception ←interprétation←réaction

Notre interprétation dépend de notre perception, elle-même influencée par les lunettes avec lesquelles nous percevons ces événements, la peur ou l’amour.

Tout part de nous. Nous voyons ce que nous voulons voir.

Nos états d’être et nos réactions seront complètement différents selon notre choix. Par exemple :

  • Lorsque nous cherchons à nous défendre, à juger, à blâmer l’autre, à nous sentir victimes, à vivre un manque (affectif, financier, etc.), à vouloir avoir raison à tout prix, à en vouloir toujours plus, etc., nous percevons à partir de la peur. Familier ? Lorsque nous faisons preuve de bonté, de générosité, de compassion, de bienveillance, d’humilité, d’empathie, etc., nous vivons à partir de l’amour. Attirant ?

Bref, deux options totalement opposées s’offrent à nous : la peur, ou l’amour, notre essence.

Le retour à l'amour par le recadrage spirituel

Pour ce qui est des insatisfactions, faites la liste de ce qui vous mécontente et que vous souhaitez améliorer ou de ce que vous ne voulez plus dans votre vie.

Pour vivre à partir de l’amour plutôt que la peur, je propose la mise en pratique du recadrage spirituel en 5 étapes telle que décrite dans mon livre Adieu ego, bonjour Esprit.

Pour maximiser votre apprentissage, pensez à une situation personnelle présentant des défis suscitant des émotions « dérangeantes », tels la faible estime de soi, le jugement, la peur, le manque, etc., et pratiquez-vous tout au long de la lecture.

1.  Accueillez et acceptez ce qui est

Toute émotion « négative » nous indique que l’ego et sa peur sont en charge. Voyez votre réaction comme une précieuse invitation à vous reconnecter à l’amour, votre essence, qui cherche naturellement à s’exprimer. Avec compassion, vous accueillez et acceptez la situation, votre réaction et celles des autres telles qu’elles sont, sans jugement ni résistance. Ainsi, un détachement s’installe qui favorise la libération de l’emprise de l’ego.

Pratique : j’accueille et j’accepte ce qui est.

Conseil pour accueillir et accepter ce qui est :

La pratique de l’accueil et de l’acceptation est un premier pas indispensable à la sérénité. Pour bénéficier de cette pratique, il est important de ne pas nier nos émotions ou nos réactions, car tout ce que nous rejetons prend de la force. Principes à se souvenir :

  • Plus nous résistons à quelque chose, plus nous rendons cette chose réelle et forte. Tout ce à quoi je résiste persiste.
  • Plus nous nous battons contre une situation, plus nous renforçons la pulsion de nous battre contre elle.
  • L’acceptation sans résister permet de laisser aller notre jugement pour regarder les choses différemment et modifier notre interprétation et notre réaction.

2. Prenez l’entière responsabilité de votre réaction

Suite à l’acceptation, prenez l’entière responsabilité de votre perception et de votre réaction face à la situation, car celles-ci proviennent de la projection de vos propres croyances. La projection est le moyen de défense favori de l’ego pour se débarrasser des émotions douloureuses en les projetant sur les autres pour ne pas les ressentir.

Le problème n’est donc pas à l’extérieur de nous, mais plutôt dans nos propres croyances qui influencent notre perception. Par la projection, nous voyons ce que nous voulons voir, car nous percevons à partir des croyances que nous portons à l’intérieur. Si c’est l’amour, nous voyons l’amour. Si c’est la peur, nous percevons la peur. Simple, par contre, exigeant.

Tout part de nous.

En identifiant les croyances issues de l’ego (soit la peur, le manque, la culpabilité, etc.) que nous avons adoptées, nous pouvons nous en libérer pour exprimer l’amour, notre essence naturelle.

Par exemple, une de mes croyances était que « je ne suis pas assez » ce qui activait un schéma de performance à outrance qui m’incitait à me pousser, à me juger constamment et évidemment, à vivre de l’anxiété. Assez loin de la paix intérieure ! Avec le recadrage spirituel, je suis parvenue à me libérer de cette croyance coriace.

Pratique : Quelle est la croyance limitante qui influence votre perception et votre interprétation, donc votre réaction dans cette situation ?

3. Demandez la libération des croyances

Une fois la croyance identifiée, nous passons à la dimension « spirituelle » du processus en faisant appel au soutien de ce « plus grand que nous ». À partir du cœur connecté à l’Amour, on demande d’être libéré de la croyance limitante, et ce, avec foi et confiance. Une transformation en douceur s’opérera. Le processus peut être à refaire plusieurs fois pour des croyances coriaces. De plus, il se peut que certaines croyances requièrent du soutien professionnel pour en être libéré. N’hésitez pas à consulter ! Je dis souvent que : « Un c’est bien, deux c’est mieux ». Il est facile de rester coincé dans nos vieux « patterns ».

 Pratique : À partir de l’Amour, je demande d’être libéré de la croyance limitante en jeu.

4. Accédez à la vision spirituelle

Bien ancrés dans l’Amour, nous quittons alors la peur pour adopter la vision spirituelle où, à partir de l’amour, nous percevons toutes les réactions, comme soit une expression d’amour ou un appel de l’amour à l’amour (comme un appel à l’aide) dont la seule réponse possible est… l’amour !

Par exemple, votre conjoint s’inquiète pour un projet exigeant au travail et devient impatient avec vous lorsque vous lui parlez des prochaines vacances familiales. Vous percevez alors son appel à l’amour. Il porte les « lunettes peur » dans cette situation, comme nous tous, à un moment ou un autre. En fait, il voit ses propres croyances, une croyance basée sur la peur qui reflète une faible estime personnelle. Si votre réaction est « négative », c’est aussi un appel à l’amour, le vôtre, car si vous le jugez, vous aussi êtes dans la peur.

Coincé dans vos croyances issues de la peur et du manque, aucune clarté n’est possible pour voir ce qui se passe pour lui… ou pour vous.

Pratique : En adoptant la vision spirituelle, quelle forme prend l’appel à l’amour (ou l’appel à l’aide) de l’autre ?

5. Recevez la guidance pour l’action juste et posez-la

Ensuite, demandez d’être guidé à partir de la sagesse du cœur, en connexion avec l’Amour, pour savoir comme réagir pour avoir la parole juste, le silence, le geste ou la question à poser, et ce, avec amour, compassion et respect.

Pratique : Quelle est votre guidance ? Soyez courageux et suivez ce qui est là.

Conclusion

En faisant ces exercices régulièrement, les croyances limitantes se libèrent tranquillement. Une plus grande clarté et un plus grand bien-être vous habiteront. Vous serez plus ouvert, dans l’ici et maintenant, pour accueillir avec sérénité ce qui est peu importe la situation. Ainsi, petit à petit, vous incarnerez l’amour, votre essence, dans votre vie !

Vous avez envie d’apprendre comment accéder à la vision spirituelle ? Procurez-vous mon livre Adieu ego, bonjour Esprit. Vous y découvrirez la démarche qui donne envie de changer de lunettes pour de bon : le recadrage spirituel !

2 Comments

  1. André Pouliot sur 20 mars 2018 à 19 h 02 min

    Tu résumes bien l’essence de notre défi de vie : atteindre le plus haut degré possible de sérénité – on est alors « à notre place ». Je l’ai observé dans ma vie personnelle, familiale et professionnelle (collègues et clients). Notre défi est de passer de « la peur et le doute » à « l’amour et la confiance ». Tout devient alors plus simple !

    J’aurais aimé écrire un tel article qui résume si bien ma « croyance » mais une chance, tu es là ! Merci !.

    • Michèle Cyr sur 22 mars 2018 à 7 h 38 min

      Bonjour André,
      Un plaisir de te lire! J’aime ta façon de l’exprimer en incluant le doute et la confiance. Vivre avec cette confiance solide et profonde qui émerge de savoir profondément ce que nous sommes pour ainsi « être à notre place » apporte un tel sentiment de sécurité et de joie et beaucoup de clarté. Cela facilite beaucoup le « vivre dans l’instant présent ».
      Merci à toi!
      Michèle

Laissez un commentaire